retour menu textes
menu retour menu texte

Je vis dans un pays

Je vis dans un pays où règne l’arbitraire
Servant à humilier, soumettre l’individu
Je vis dans un pays
où les geôles et les cachots
Nourrissent notre honte, de l’avis des élus
Je vis dans un pays, mes mots sont mis à mort
Tout élu écouté, mes pensées sont un tord
Je vis dans un pays cerné de miradors
Qui tirent dans mon dos,
moi qui rêve de dehors

Je vis dans un pays
Je vis dans un pays
Je vis dans ce pays
Que tout le monde oublie

Je vis dans un pays privé de vie intime
D’affection et d’amour puni de concubine
Je vis dans un pays où j’accouche menottée
Histoire de me rappeler
que je ne peux m’évader
Je vis dans un pays où les vieux, les plus mals
Ne sortent de la cale qu’en phase terminale;
sans secret médical, sans être libéré
pour maladie létale je reste incarcéré

Je vis dans un pays où être solidaire
S’aider entre les frères synonyme de transfert

D'après le texte de Laurent Jacqua détenu

Je vis dans un pays où le règne animal
A plus d’importance que l’univers carcéral
Je vis dans un pays où je suis humilié
sans savoir où je vais, ils viennent m’enlever
les hommes cagoulés font régner la terreur
mais où est le pardon de toutes nos erreurs
Je vis dans un pays, privé de ma famille
Aucun soleil ne brille et l’espoir s’éparpille
Passent les jours de peines
au travers de ces grilles,
culture de la haine
d’un monde qui part en vrille

Je vis dans un pays, entre des pierres tombales
Emmuré vivant au fond d’une centrale
Je vis dans un pays où le taux de suicide
Est sept fois supérieure à la moyenne nationale

Qui oublie le pardon
oublie le bruit des chaînes
Au fond de la prison
résonnent toutes les peines
Alors, ouvrez les yeux avant que ne soit lisse
la mémoire d’un détenu, peut-être votre fils
Je vis dans ce pays, pays de tolérance
Pays des droits de l’homme,
pays de l’espérance
Je vis dans ce pays, pays de connivences
Pays de complaisance,
ce pays c’est la France.