retour menu textes
menu retour menu texte

L’amant Roger

Mon pote Roger l’amant de ma mère
Qui s’est tapé toutes mes cousines
M'a bien laissé un goût amer derrière le comptoir des comptines
Mon pote Roger n’était plus fier
quand il est devenu pilier de bar
Il tenait plus vraiment la barre
dans son regard plus de lumière
L’amant Roger a chaviré
ce jour où Josiane s’est barrée
L’amant Roger y s’est retrouvé les bras branlants le cœur brisé

L’amant Roger s’en est allé
pour quelques grammes de bonheur
L’amant Roger s’est fait trouer
y a plus personne pour fixer l’heure
L’ami Roger s’en est allé
quand tu le croisais s’était le bonheur
L’ami Roger s’est fait planter
dis-leur Roger que c‘était un leurre


Avant il collait des torgnoles
et il gueulait dans sa bagnole
Maintenant il ferme sa grande gueule
Six pieds sous terre dans son cercueil
L’ami Roger de Rochechouart
celui qui ne créchait nulle part
A bien fini dans un trou noir
avec personne pour le recevoir

L’ami Roger a cachtonné
et puis un jour ils l’ont serré
Il est sorti, il a craqué et il a fini laminé

L’ami Roger son putain de sort
mon pote Roger qu'avait pas tort
L’amant Roger la mort au nez
Il a mangé maintenant il dort
Qui a croisé un jour Roger
ne pourra jamais l’oublier
Il était noir pas un seul pote,
que des clients que des despotes